Archives mensuelles : août 2008

Un summer break pour formater mon mémoire

Et oui, je vais faire un allègement de la fréquence de publication sur ce blog, jusqu’à fin août. La raison est toute simple: j’ai besoin d’un maximum de temps pour finir correctement mon mémoire de Master 1 de communication, culture et institutions. Pour ceux qui ne sont pas au courant, je rédige une centaine de pages sur le sujet des mots et symboles en politique. Mon sujet exact est: « Les Oranges Bleues: le changement de communication visuelle et politique de François Bayrou de 2002 à 2008″.

Sans entrer dans les détails, je vais soutenir la thèse que le changement de communication visuelle notamment le passage à la couleur orange et les stratégies de campagnes de François Bayrou via l’UDF puis le Mouvement Démocrate n’est pas anodin, mais en revanche soutient un réel changement d’orientation politique. En parallèle à cela, je vais montrer que si la volonté de départ est évidente, il n’y a pas vraiment de gestion professionnelle de cette communication, et donc que le résultat est très en-deça du potentiel.

Ce mémoire est le dernier de ma fameuse « série des trois mémoires ». Deux sont déjà achevés. En Avril, j’ai rendu un petit mémoire sur l’attractivité économique du Viet Nam pour les firmes étrangères (IEP de Lyon, CFVG HCMC). En Juin enfin, j’ai soutenu un mémoire sur la question de l’identité homosexuelle en Chine contemporaine, sous la direction de Stéphane Corcuff, maître de conférence en sciences politique à l’Institut d’Études Politiques de Lyon, et spécialiste des questions chinoises et taiwanaises (IEP de Lyon, ENS-LSH Lyon).

Pour ceux qui sont intéressés par ces sujets, n’hésitez pas à me contacter pour obtenir un PDF de ces travaux.

Je vous donne rendez-vous fin août donc, pour de nouvelles aventures!

Devenir droits-de-l’hommiste pour les nuls

Article rédigé conjointement par Nicolas C. (la plume acerbe d’un blog people) et Franck Bourbon (la plume édulcorante de ce blog).

Alors que vont débuter les JO, la bien pensance droits-de-l’hommiste occidentale s’est mise en branle et se rachète une conscience sur le dos de cette bonne vieille dictature chinoise (en attendant de trouver un nouvel os à se mettre sous la dent). Les plus éminents cerveaux du monde libre ont trouvé moult solutions pour libérer ces 1,4 milliards de Chinois opprimés.

Attention, libérer le Chinois n’est pas chose aisée. L’opération requiert d’y investir temps et argent. Pour débuter, le libérateur aka Liberator doit soigner son apparence. On n’imagine pas Superman sauver le monde sans ses collants, eh bien de la même façon, Liberator ne s’imagine pas sans son t-shirt RSF ! Vous savez, celui avec des menottes à la place des anneaux olympiques. Comme Liberator est riche, il aura consenti à verser à RSF 25€ pour porter son t-shirt issu du commerce équitable. Alors que le collectif « La Chine peut-elle interdire la couleur orange? » propose quant à eux pour le même but – et de manière plus… comment dire… web 2.0?, bref, une véritable action citoyenne – de jouer gratuitement avec la couleur orange pendant les JO (vêtements oranges, éplucher une orange, etc).

Seconde étape : le sauveur chinois doit faire passer son message. Ça tombe bien, il est imprimé sur son t-shirt ! Malheureusement, parce qu’il souffre au pouvoir d’achat, Liberator ne pourra se rendre directement en Chine pour exhiber son message et terroriser le dictateur chinois. Du coup, le t-shirt « Sans Frontières » restera au pays. Ça tombe bien (oui, encore), c’est le plus beau pays du monde ! De toute façon, quand on aime, peu importe la distance. Et on les aime nos amis Chinois, non ? Enfin, surtout quand ils nous font du riz cantonnais et qu’ils nous envoient leurs produits à bas prix Made in China. Par contre, lorsque cela nous arrange, ils deviennent la cause de tout ce qui peut nous arriver de mal: délocalisations, guerre du textile, mauvaise qualité, effet de serre… Peu importe, l’Occident a pour habitude d’être généreux et de diffuser (terme occidental pour définir l’imposition) sa bonne parole, et ce sans balayer devant sa porte – la France est, on le sait tous, tellement exemplaire en terme de droits de l’Homme

Liberator a aussi trouvé un autre moyen de mettre à mal le régime chinois : faire signer des pétitions numériques et créer des groupes Facebook ! Il peut ainsi répandre la bonne parole à une vitesse record. Bon, bien sûr, comme l’Internet en Chine est verrouillé, personne là-bas ne verra jamais toutes ces choses. Mais l’important, c’est de participer, et de faire savoir qu’on participe.

Sur Facebook, on voit fleurir des commandos « Je boycotte la cérémonie d’ouverture des JO de Pékin ». D’après ce que disent les créateurs, s’abstenir de regarder la cérémonie est un geste simple mais fort de désapprobation. Bon, le seul souci, c’est qu’il faut un boîtier Médiamétrie pour pouvoir effectivement faire chuter l’audience. Mais encore une fois, c’est l’intention qui compte.

Au fait, avez-vous vu ces articles fort intéressants dans le Monde et le Figaro ? Ils racontent comment les autorités chinoises censurent le Net. Apparemment, tout ça est très sophistiqué et compliqué ! Heureusement, des gens des pays libres sont là pour les aider ! Cisco Systems, Microsoft, Yahoo!, Google… Nous, il paraît qu’on va leur construire des EPR, des gros avions et leur vendre des yaourts.

La playlist des vacances!

Août est arrivé! Vu que je ne pars pas en vacances cette année à moins d’un miracle, je vous propose un aperçu de ce qui tourne le plus sur mon iTunes/iPod en ce moment… Et du coup, je tag Marion, Flo, Laurent, Gauthier et Jujupiter ^^

[EDIT]Désolé, Netvibes a buggé sur tes mises à jour Flo, mais comme on peut dire les grands esprits se rencontrent! Tu es donc détaggée! [EDIT]

1/ I Want You, Martin Solveig

2/ Janeiro, Naive New Beaters

3/ Happy Together, Jason Donovan

4/ Good Times Gonna Come, Aqualung

5/ Loom, Robert Miles and Trilok Gurtu

6/ Oh, Micky Green

7/ Stain Yer Blood, Paul Westerberg

8/ My Blonde Beautie, Naive New Beaters

9/ Take My Picture, Filter

10/ Just Can’t Get Enough, Depeche Mode

Et voici la playlist réclamée:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

How I met your mother: on vous cache des choses!

Je vous laisse découvrir ce que vous n’avez peut-être jamais vu, ce qu’il se passe parfois de l’autre côté du décor, ce que Ted sait mais préfère ne pas raconter à ses enfants…

httpv://fr.youtube.com/watch?v=f9xwWvSKXZ4

httpv://fr.youtube.com/watch?v=r5VffwILK3A

It is LEGEND…wait for it… still wait… DARYYYYY! LEGENDARY! Truely awesome!

True story.

Modernité liquide: retour aux premiers amours

Selon un article du Figaro.fr du 30 Juillet (à lire ici), les sites de retrouvailles de type copains d’avant, mais aussi les réseaux sociaux comme Facebook permettent de revenir à ses premiers amours! « ils sont chaque jour plus nombreux, touchés par la frilosité d’une époque qui ne croit plus au présent et encore moins au lendemain qui chante. Les sites nostalgiques ont ainsi prospéré sur la Toile. Et brassent leurs lots d’histoires d’amour enfouies. ». Certains plaquent femmes et enfants pour retrouver leur premier amour cristallisé mais intact (enfin, sauf une quinzaine d’années supplémentaire sur les épaules).

A mettre en parallèle avec les cosplays, les soirées Club Dorothée ou la présence obligatoire de Love Actually dans chaque foyer, cette recherche du retour à la pureté originelle des sentiments est un « mécanisme défensif » face à l’incertitude de notre génération.

Qui a déjà essayé un retour aux sources? Cela vous tente?