L’offre VOD de Rhône-Alpes TV gratuite durant le mois de mai !

Amateurs de cinéma, de documentaires ou de films d’animation, voici de quoi combler vos envies ! Durant tout le mois de mai, la chaine VOD du bouquet Rhône-Alpes TV est en accès gratuit avec le code #rhonealpestv .

Vous pourrez notamment y retrouver de grands films comme Peindre ou Faire l’Amour ou encore Confessions d’un Enfant du Siècle.

N’hésitez pas à aller faire un tour sur le catalogue ! La chaine est disponible sur ordi, tablettes et TV connectées, et est dotées de nombreuses fonctionnalités permettant un usage social des contenus. L’occasion d’ailleurs de découvrir les nombreuses autres chaines du bouquet, qui regorgent de petites pépites, comme des documents INA, des concerts, etc.

Le code est illimité sur tout le mois, n’hésitez donc pas à le partager à vos amis et familles !

Capture d’écran 2014-05-13 à 12.12.04

Fête des Lumières 2013 à Lyon : c’est parti !

Petit focus aujourd’hui sur un événement marquant de la vie Lyonnaise avec la fameuse Fête des Lumières, qui a lieu chaque année autour du 8 décembre.

La Fête des Lumières, c’est quoi ?

« Née de la ferveur des Lyonnais il y a près de deux siècles, la Fête des Lumières reste une tradition vivante, riche des valeurs de partage et de solidarité chères à notre ville. Grand rassemblement populaire où communient chaque année plusieurs millions de visiteurs, le Festival a su rester fidèle à l’identité de Lyon tout en s’ouvrant au monde et à la création. » nous dit Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon.

Les Lyonnais fêtent le 8 décembre pour célébrer la statue en or, posée sur une tour de la basilique de Fourvière, un 8 septembre. Les Lyonnais voulant fêter ceci, ils préparèrent des lumignons. Mais la pluie empêcha cet événement, qui sera reporté par l’Église à la date du 8 décembre. La pluie intervient une nouvelle fois, mais les Lyonnais, ayant attendu trois mois, ne voulurent pas annuler la fête. (source : Wikipedia). En effet nombreux lyonnais associent la fête des lumières a une vénération de la Vierge suite à une épidémie de peste, mais en réalité, cette vénération a lieu le 8 septembre.

Par tradition donc, les lyonnais (et par extension une bonne partie de la région, y compris Saint-Etienne) posent des lumignons sur les rebords de fenêtre le 8 au soir. Depuis la fin des années 80, la municipalité se joint à la fête en proposant des animations dans les quatre coins de la ville. Cet événement populaire a rassemblé l’année dernière environ quatre millions de personnes, faisant de ce festival l’un des 4 plus grands rassemblement festif au monde !

Et cette année ?

Cette année encore,  des animations spectaculaires liant architecture, design, lumière et son viendront animer pendant quatre jours la ville. Je vous propose un avant goût ci-dessous avec une sélection de quelques prestations attendues. En fin d’article, le programme téléchargeable. En espérant que cela vous donnera l’envie de nous rejoindre !




Télécharger le programme

Immersion dans ma vie privée grâce aux métadonnées Gmail

Si vous avez suivi l’affaire Prism, vous êtes au courant de l’importance des métadonnées. Tout le monde craint que l’on puisse espionner les conversations que l’on tient par nos communications électroniques. Mais peu de gens savent que les métadonnées peuvent en apprendre beaucoup sur le profil d’un internaute. Les métadonnées (les données sur les données) regroupent pour Gmail par exemple qui envoie le mail, à qui, à quelle fréquence, avec quelle longueur, etc.

Pour démontrer que ces métadonnées en disent beaucoup sur vous, un groupe de chercheurs du MIT a mis au point une application web qui cartographie vos métadonnées Gmail. Il s’agit du programme Immersion.

Pris au jeu, et fervent utilisateur de Gmail depuis 2008, j’ai décidé d’analyser mes résultats. Et c’est assez bluffant. Suffisamment pour me faire prendre conscience d’un aspect de ma vie dont je n’avais qu’une vision floue : l’évolution de mes relations et réseaux dans le temps. Ou la chronique d’une isolation progressive. Une fois n’est pas coutûme, je vous propose de plonger avec moi dans ma vie, afin de vous démontrer à mon tour, que nos métadonnées sont très bavardes. J’ai bien sûr retiré les noms des contacts.

Juillet 2008 – Juillet 2009

Jeune étudiant de Sciences Po Lyon, je quitte la capitale des Gaules pour rejoindre Paris, entamer un master 2 de communication en alternance chez TBWA\CORPORATE. Jeune hôte de ce blog, grâce à ma meilleure amie Marion, je découvre aussi le monde des soirées blogueurs parisiennes, et mon travail d’apprenti chef de projet ePR m’amène à côtoyer certains blogueurs professionnellement. J’ai la chance d’avoir pas mal d’amis dans mon cas, montés sur Paris pour finir les études ou travailler, la plupart anciens de Sciences Po. Je découvre un excellent master, et la petite vingtaine d’étudiants que nous sommes devient un vrai groupe d’amis. Nous nous voyons en cours et en dehors, avec un grand esprit de corps qui n’a rien à envier à celui connu à l’IEP. Quelques amis se détachent de ce groupe, on se voit encore plus régulièrement. En parallèle, je quitte petit à petit mes activités politiques et associatives lyonnaises. Ma nouvelle vie sera parisienne !

Métadonnées Gmail de Juillet 2008 à Juillet 2009.

Métadonnées Gmail de Juillet 2008 à Juillet 2009.

Juillet 2009 – Juillet 2010

La vie parisienne prend forme ! Je découvre une vie sociale intense, au sein d’un groupe d’amis soudés, prêts à tous les 400 coups ! C’est l’époque de la Plurkie et de ses apéros sur le pont des Arts et à la Cordonnerie, ainsi que des débuts sous Twitter. Je suis officiellement embauché chez TBWA, j’étends mon réseau professionnel. Je vis une grande histoire d’amour à distance, je garde contact avec la famille par email. En partance de TBWA, j’hésite entre deux postes, je choisis Bercy. Une nouvelle année s’achève.

Métadonnées Gmail de juillet 2009 à juillet 2010.

Métadonnées Gmail de juillet 2009 à juillet 2010.

Juillet 2010 – Juillet 2011

J’ai de moins en moins de contacts avec les anciens du Master 2. Le groupe très uni s’est disloqué avec la folie parisienne et les premiers contrats professionnels. Je suis de plus en plus proche avec mon frère et ma soeur, avec l’âge. Je garde de bons contacts avec mes anciens collègues de TBWA (nous formons une belle étoile !).
C’est aussi l’époque de la naissance du Réseau des Jeunes Communicateurs Publics, que je co-fonde avec deux autres collègues de ministère. Ce réseau professionnel se développe à grande vitesse.
Telle une deuxième vie, j’entame aussi des fonctions dans une association événementielle, avec des gens totalement différents, déconnectés des autres.
J’ai moins de temps, le groupe des meilleurs amis est moins actif qu’avant, les échanges baissent. Je déménage dans le 15e arrondissement.

juillet2010-juillet2011

Métadonnées Gmail de juillet 2010 à juillet 2011.

Juillet 2011 – Juillet 2012

Ma dernière année parisienne. Mes associations me prennent beaucoup de temps. J’y consacre beaucoup d’énergie. Je commence également à donner des cours à Sciences Po Lyon, avec mon meilleur ami qui a déménagé là-bas. Du groupe des meilleurs, je n’ai que quelques contacts avec ma meilleure amie et son dernier garçon. J’ai moins de contacts avec mes anciens collègues de TBWA. Et je ne parle pas des amis du Master. Je perds pied dans ma vie sociale. J’ai l’impression de ne plus avoir de socle fort. J’étouffe. Fin juillet 2012, je démissionne de Bercy. Je quitte Paris. Pour Lyon. Retour aux sources. Retour au calme.

Métadonnées Gmail de juillet 2011 à juillet 2012.

Métadonnées Gmail de juillet 2011 à juillet 2012.

Juillet 2012 – Juillet 2013

La période Lyonnaise. Nouvelle vie. Je garde contact avec Paris, notamment via le Réseau JCP, que je ne quitte pas, bien au contraire. Avec mon meilleur ami, nous reformons un petit groupe de potes, ça ne durera pas bien longtemps. Une sombre histoire idiote viendra isoler les membres. Je ne connais plus grand monde ici à part mon meilleur ami, à qui je ne peux pas demander tout son temps. Que dirais sa future femme ;) Je tente bien de prendre contact avec des anciens du lycée, notamment à mon arrivée, et aussi avec mes anciens colocs. On aime se revoir. Mais c’est très occasionnel.
L’avantage d’être à Lyon, c’est que je me suis rapproché de ma famille. Les échanges en sont plus forts.
Je garde quelques contacts, au début, avec la personne qui a partagé ma vie à Paris et ses ami(e)s. Et puis plus rien. J’ai des contacts de-ci, de-là,  mais rien de soutenu. D’une vie sociale forte et animée, je suis passé à un vaste monde sans lien :

juillet2012-juillet2013

Métadonnées Gmail de Juillet 2012 à Juillet 2013.

Voilà l’eclatante vérité telle que les métadonnées peuvent l’illustrer. Implacablement, froidement. Ma vie est cartographiée, statistique. Pas le place au doute, ou à l’interprétation subjective. Les données ne mentent pas. Et je suis affiché au grand jour. J’ai trouvé ça légèrement effrayant.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

jump-web

J’ai quitté Paris (et le vis bien) [5/5]

 

Amis, lecteurs. Nous y sommes. Il s’agit du dernier opus de cette série comparative Paris vs Lyon. Nous avons parlé logement, qualité de vie, coût de la vie et vie sociale. Lyon mène à l’heure de jeu 4-0. Il reste cette cinquième et dernière manche, qui vient conclure l’exercice (même si il y aura un petit article complémentaire, comme promis, pour lister quelques bons coins lyonnais). Et nous allons finalement boucler la boucle. Prêts ? C’est parti.

Lire la suite

stjean

J’ai quitté Paris (et je le vis bien) [4/5]

 

Meilleure offre de logement, meilleur système de transport, meilleur coût de la vie… Pour l’instant, il faut bien avouer que Lyon terrasse Paris. Ce quatrième article va-t-il permettre à la capitale d’inverser la tendance… rien n’est moins sûr. Aujourd’hui nous parlons de la vie sociale !

Lire la suite