Au Royaume-Uni, les écoles confessionnelles pourront enseigner l’homosexualité comme un pêché.

A la lecture du Guardian ce matin, j’ai cru recracher mon double café. Le projet publié hier, consistant à rendre obligatoire l’éducation personnelle, sociale et sanitaire (personal, social and health education: PSHE) dès l’âge de cinq ans contient une clause permettant aux écoles d’appliquer leurs propres valeurs aux cours et une autre clause permettant aux parents de retirer leurs enfants de ces cours s’ils le souhaitent.
Le point positif du projet est que toutes les écoles, y compris confessionnelles, seront obligées d’enseigner aux élèves la contraception et l’éducation sexuelle, ce qui n’est pas un mal dans un pays qui détient l’un des plus haut taux de grossesses durant l’adolescence.
Néanmoins les clauses ruinent cet apport. Pire, elles sont réellement dangereuses: les professeurs des écoles religieuses pourront dire librement aux élèves que le sexe avant le mariage est un pêché mortel (pas de boogie-woogie, tout ça), mais surtout que l’homosexualité est anormale, ou tout du moins, qu’être homosexuel, c’est mal.
Ensuite, les parents pourront retirer les élèves des cours enseignés, ce qui signifie in fine que non seulement, certains élèves vont recevoir des signaux contradictoires dans les écoles confessionnelles (il existe l’homosexualité, ça se passe comme ça, mais attention c’est mal! Et puis il existe la contraception, ça se passe comme ça, mais surtout ne le faite pas!), mais d’autres, en écoles publiques, ne recevront pas du tout cette éducation.
Un porte-parole de l’organisation Marie Stopes International (planning familial) souligne les avancées mais ajoute en substance:

The vast majority of children go to mainstream schools but for those who attend faith schools, this is a lost opportunity to have that caveat.

Et un membre du parlement des jeunes de déclarer cette phrase pleine de bon sens:

No parent or school should be able to prevent a young person receiving good, high-quality sex and relationship education.

Le projet est entre les mains du secrétaire à l’éducation, et va passer au stade des consultations. Espérons que l’opinion publique se réveille face aux dangers véhiculés par ces clauses, pour ne pas encourager encore plus la discrimination et les rapports non protégés.

© Zack Weiner, Saturday Morning Breakfast Cereals, traduit par Philip.

© Zack Weiner, Saturday Morning Breakfast Cereals, traduit par Philip.

2 Comments

Post A Reply to Gonzague Cancel Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.