J’ai quitté Paris (et je le vis bien) [3/5]

 

Logement, transports… Déjà deux grands arguments dans le combat Lyon VS Paris. Continuons aujourd’hui avec le nerf de la guerre : l’argent !

J’ai gagné en coût de la vie

Paris. Le règne de la vie chère. On l’a vu ensemble, le prix des loyers est exorbitant. Mais comme si cela ne suffisait pas à rendre notre petit cochon rose anorexique, tout est plus cher dans la capitale. Tout. Tout vous dis-je ! Mais cela, on ne peut s’en rendre compte que lorsqu’on ose s’aventurer de l’autre côté du périphérique, vous savez, dans le Mordor, cet endroit inaccessible pour vous parisien.

Lyon est indiscutablement la capitale de la gastronomie. La profusion de restaurants traditionnels – les fameux bouchons lyonnais – nous rappelle qu’ici, on aime bien vivre. Sauf que venant de Paris, on craint de devoir vendre un rein pour en profiter. Que nenni ! Les menus sont abordables, et on peut très facilement déjeuner pour 15€ avec une formule complète. Là où à Paris, on obtient un pauvre plat du jour, de qualité parfois douteuse, ou en tout cas avec une quantité d’accompagnements ressemblant plus à une petite assiette de gâteaux apéritifs qu’à un vrai plat consistant.

Prendre un verre en ville ? Il faut généralement vendre un bras dans la capitale, ou se battre pour une place assise humide sur un sol trempe, du côté de Bastille. A Lyon ? Pas de problèmes ! Cave à vins, bars à bière, bars traditionnels… Le choix est là et les prix sont une douce invitation à s’enivrer entre amis. On peut facilement trouver des pintes au prix des demis parisiens. Les cocktails ? Entre 9 et 14€ à Paris. Aux alentours de 7€ à Lyon.

Le coiffeur ? Un vrai bon coiffeur artisan à Paris, pour homme, vous coûte facilement 30 à 35€ pour un vrai service. Ici, mon coiffeur me fait deux shampoings (dont un pour enlever les petits cheveux), passe 5 minutes à étudier avec moi la meilleure façon de me coiffer, me coiffe, me sèche deux fois les cheveux, m’offre le café, me masse le cuir chevelu pendant que le fauteuil me masse le dos, et m’invite à des expositions photos, pour 25€ la coupe.

A vrai dire, on fait ici des économies sur à peu près tout. Donc si on y ajoute le coût drôlissime des loyers, finalement, on gagne d’une manière générale en niveau de vie. Et Dieu sait que c’est agréable de voir qu’on arrive à finir correctement ses mois ! Que l’on peut un peu se faire plaisir de temps en temps !

En bref, on peut un peu plus profiter de sa vie, et de la ville. Et cela me fait un extraordinaire teasing pour le prochain article… En attendant, Lyonnais, n’hésitez pas à compléter avec vos expériences ! Et parisiens, venez donc un weekend constater la différence !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *