La playlist de la déprime

Crédit photographique: (c) 2007, Yuan Yi.

On en a tous une, cette petite playlist iTunes que l’on garde pour les jours de pluie, lorsque l’on a le moral dans les chaussettes, quand on vient de se faire plaquer, ou pire, que l’on a plus de M&Ms. Et bien voici la mienne, les 20 titres spleen de mon iPod iPhone!

  • The Scientist, Coldplay
  • Now Is Mine, K’s Choice
  • Colorblind, Counting Crows
  • The Winner Takes it All, ABBA
  • Tall Boy, Akeboshi
  • Rive Gauche, Alain Souchon
  • It’s All Over, The Broken Family Band
  • Tout Va Bien, Cali
  • Fly On The Wall, Eskobar
  • Sur Mon Cou, Etienne Daho
  • I Saved The World Today, Eurythmics
  • Cowboys & Angels, George Michael
  • Centrefolds, Placebo
  • Talk Show Host, Radiohead
  • King of Bloke and Bird, Robbie Williams
  • Grief and Sorrow, Toshiro Masuda
  • Kite, U2
  • Separated, Usher
  • Vầng Trăng Khóc, Nhật Tinh Anh – Khánh Ngọc
  • Love Theme, Vangelis

Et comme d’habitude, voici le player pour écouter!

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

3 Comments
  • y u a n
    Posted at 15:30h, 16 septembre Répondre

    J’avoue qu’en ce moment, je suis à fond sur la chanson « House of card » de Radiohead, dans l’album In Rainbow. Peut-être qu’elle est une réflection de mes sentiments du moment … …

  • Adeleen
    Posted at 19:05h, 21 septembre Répondre

    Now is mine?
    Je ne pensais pas que tu l’avais aussi adaptée…
    Bonne arrivée à Paris et donne-moi des nouvelles!
    Bisous

  • Melle Esc.
    Posted at 00:23h, 04 novembre Répondre

    Envers et contre tout je te donnerai mon verdict, à quoi bon s’évertuer à disparaître toutes les deux minutes pour l’éviter ? Mais quel snobisme compulsif insupportable. Alors… »verdict ». Extrêmement difficile, non non, non pas que ce soit proprement neutre, que ta petite oeuvre soit bien fade et que je ne parvienne pas à lui trouver un seul qualificatif. Mais je critique…Par profession, je ne critique pas ce qui est proche. Et surtout…Je suis venue ici comme une hors la loi et je ne l’assume pas complètement. Je ne pavoise pas, pleine d’excitation à me dire que j’ai dépassé la frontière de l’interdit. J’en veux à tout mon être d’avoir effleuré du bout du doigt ce petit univers d’unimaru, j’en veux plus encore à moi tout entière, de la pointe des cheveux jusqu’au bout des ongles, d’avoir suivi, ligne après ligne, lettre après lettre, les mouvements intimes de ta petite âme. Alors, trouver maintenant l’audace de m’ériger comme critique froide et insolente…Bien complexe comme exercice. Verdict…Verdict de LUI, l’objet, le blog fatidique et vitrine ? De LUI comme oeuvre ? Ou..De toi ? On juge toujours un petit peu, et tellement à la fois, le créateur quand on juge la création. Mais là, c’est si vrai, encore plus vrai, parce qu’il y a ici des morceaux épars de ton existence à toi, des mots sensibles au mouvement poétique, des descriptions autocritiques profondément intimes, et puis, aussi, quelques sourires légers et anodins sur la vie, mais qui t’appartiennent tout autant. En surface, ce sont des sujets et petits sujets qui s’entrelacent, des échos de vie assez touchants. J’aime la tonalité d’ensemble, même si je me suis surprise au milieu de ce que je considère comme intime et que tu rends si…Public…Mais ton choix à toi. Pour les sujets abordés, rien d’objectif, je suis profondément gothique, et j’idolâtre donc la playlist de la déprime 🙂 Rien de bien étonnant, j’apprécie les thèmes abordés. Je me passe volontiers des péroraisons sur les appartements de Paris cela dit 😉 Et le style, c’est une petite élégance légère, des observations souvent attendrissantes, un rapport tout à la fois sensible aux choses et critique, un peu naïf et extra-lucide. Subtil équilibre agréable et chaleureux, peut-être un petit manque d’audace, la phrase en suspension qui me laisserait béate hi hi 🙂 Bon c’est fini ce cinéma ? J’arrête le rôle de Melle Esc. Prix Goncourt de la critique à foison.

Post A Reply to y u a n Cancel Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.