Les Etats-Unis et la peine de mort

Le post du jour n’est pas très drôle, mais vous propose une de mes réflexions du jour.
Aujourd’hui, la Court Suprême des États-Unis a cassé une loi de Louisiane autorisant la peine de mort pour les violeurs d’enfants, à l’issue d’un vote 5 (libéraux) contre 4 (conservateurs). En justification, le juge Anthony Kennedy (libéral) a précisé que la peine de mort n’était pas une sentence proportionnelle à un viol d’enfant.

Il faut savoir que cela fait 44 ans que les États-Unis n’ont pas exécuté un condamné dont le crime n’a pas entrainé la mort de la victime. Et depuis 1977, la peine de mort est interdite pour les viols sur adultes.

Alors quoi? Vous ne sentez pas le malaise? Le juge Kennedy est obligé de délivrer une justification du type « le viol d’un enfant, ce n’est pas assez grave pour justifier la peine de mort ». C’est terrible comme jugement. A vouloir conserver une sentence capitale, les États-Unis sont obligés de créer des paliers dans l’horreur. Violer c’est horrible, mais pas autant que tuer sa femme.

Plutôt que de s’enfermer dans des catégorisations des peines, ils feraient certainement mieux de supprimer une fois pour toute la peine de mort. Ainsi les viols d’enfants et les homicides n’auraient plus à être comparés, catégorisés, rendant l’un moins grave que l’autre. Les peines seraient comparables. Et Anthony Kennedy, très bon juge par ailleurs, ne serait pas obligé de sortir cette phrase pour le moins bizarre. Espérons que cette démarche de « marginalisation » de la peine de mort aille dans le sens d’une suppression pure et simple…

2 Comments
  • desesseintes
    Posted at 09:52h, 26 juin Répondre

    Je comprends l’argument, mais il n’a rien de spécifique à la peine de mort. Etablir des équivalences entre un crime et une peine, hiérarchiser les crimes, c’est ce que fait le droit. Tel crime est passible de tant d’années de prison, tel autre de telle amende, etc. Supprime la peine de mort, le problème subsiste : le viol d’un enfant doit-il être plus sévèrement ou moins sévèrement puni qu’un meurtre?
    (évidemment, je ne dis pas ça pour défendre la peine de mort)

  • Unimaru
    Posted at 10:07h, 26 juin Répondre

    @ desesseintes: Tu connais mon amour du droit ^^ Plus simplement, tu as raison, mais ce que je veux souligner, c’est que le fossé est néanmoins supprimé: le viol, le viol d’un enfant, l’homicide sont punis par de la prison. Les durées seront déterminées au cas par cas, mais la peine reste la même.

Post A Reply to Unimaru Cancel Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.