Vitamine D(MOcrate) en campagne

Le 29 mars prochain se tiendront les élections internes au MoDem pour élire la présidence et le bureau de la fédération du Rhône des Jeunes Démocrates. C’est l’occasion de se rassembler après la piteuse image que nous avons donné durant les élections municipales. Il faut repartir tous ensemble sur un projet commun, avec nos valeurs communes afin de ne pas dilapider ce merveilleux espace que le MoDem a créé.
Pour ma part, il s’agira d’être candidat et de soutenir la liste Vitamine D(MOcrate) & Quentin Thevenon lors de ces élections.

Voici le communiqué de Quentin, publié sur son blog (ici)

Cette note est un peu spéciale. Cela fait plus de quatre ans maintenant que je suis membre de l’UDF puis maintenant du Mouvement Démocrate. Je crois plus que sincèrement aux idées d’humanisme, de modération et de tolérance que véhicule ce parti ainsi qu’en les hommes et les femmes qui le font vivre.

J’ai connu pas mal de chose dans cette famille politique, des drôles, des géniales, des tristes et des catastrophiques. En un an, des présidentielles aux municipales, nous avons tout vécu, le meilleur et le plus tragique. De cette expérience et de mon engagement, j’ai la conviction profonde que cette famille ne peut exister que si elle rassemble les gens et si, surtout, elle accepte de se rassembler elle-même.

Depuis des années, le centre change de nom et de ligne politique au gré des élections. Notre courant, si nécessaire pour la démocratie n’a de cesse de se réduire comme peau de chagrin au fil des années. Ancienne UDF, CDS, Force Démocrate, Nouvelle UDF, Mouvement Démocrate… combien d’avatars pour les mêmes hommes ? Combien de changements de noms et de divisions pour finalement toujours revenir au point de départ avec à chaque fois moins de militants et moins de députés ? Beaucoup trop.

Le formidable espoir né des présidentielles ne doit pas disparaitre. Une vision d’un centre indépendant, fort et pragmatique qui change la vie des gens ne doit pas s’éteindre. Plutôt que de poursuivre la chimère d’un extrême centre tout à fait nocif, sorte de Front National pour bobos et CSP ++ sclérosé dans une opposition systématique, je crois plus que jamais à la nécessite d’un centre intelligent, capable de travailler aussi bien avec les modérés du PS qu’avec ceux de l’UMP. Mon seul souhait est que la machine à faire perdre qu’est le Mouvement Démocrate aujourd’hui se transforme en une machine à gagner en défendant une ligne modérée, claire et ferme.

Malgré l’échec des municipales, nous avons encore tous les moyens de nos ambitions pour peu que nous nous engagions dans un processus intelligent politiquement susceptible de porter François Bayrou au pouvoir en 2012. Nous n’avons pas d’excuses pour ne pas être indépendant aux européennes et au premier tour des régionales pour peser sur la scène politique. Nous n’avons pas d’excuses non plus pour ne pas nous rapprocher de ceux qui sont partis et que je n’ai eu de cesse de démolir sur ce blog pas plus que nous n’en avons aussi pour nous ouvrir réellement aux personnalités issues du centre gauche comme ceux des listes de Gérard Collomb à Lyon, qu’ils soient issus du Mouvement Démocrate ou non.

Ce n’est que si, lentement mais surement nous réussissons cette réconciliation interne que l’avenir du Mouvement Démocrate sera assuré. En politique, la voie de la pureté n’est jamais la bonne. Demandez donc aux travaillistes anglais des années 1980 ou à Henri Emmanuelli où leurs positions beaucoup trop à gauche les ont mené. Demandez aussi à Dominique Perben ou sa stratégie de récupération à tout prix des élus millonistes l’a mené. Je me battrai pour que le centre puisse se réunir et pour que l’on retrouve cette dynamique qui a fait notre force. Nous portons une formidable idée du changement. Réunissons nous avant de réunir les français.

C’est sur cette ligne politique de rassemblement, de modération, de volonté et d’envie que j’entends construire le Mouvement Démocrate et c’est dans cet esprit aussi que je me présenterai à la présidence des jeunes démocrates du Rhône. Je crois en ce parti et je crois qu’il ne peut réussir que rassemblé. Je crois que la politique peut changer la vie des gens, y compris dans nos sociétés modernes. J’y crois et on fera tout pour y arriver, même si l’on part de loin.

Et voici mon commentaire:

Nous ne pouvons en effet nous permettre de dilapider les espoirs venus d’une promesse de changement (tant dans la vie politique que dans la vie tout court) avec nos divisions internes se rajoutant aux clivages obsolètes de l’échiquier politique. Il est l’heure de se rassembler sous nos idéaux communs.
A titre personnel, cela fait maintenant grosso modo 3 ans et demi que je te connais, via l’UDF puis le MoDem. J’ai pris beaucoup de recul durant la campagne pour les municipales. Mais je sais tes motivations et je suis persuadé que cette candidature est une très bonne chose pour notre fédération. Sans tomber dans un excès de compliments (^^) je m’en félicite.

Ne retombons pas dans des travers de politicaillerie, rassemblons-nous pour agir dans une seule direction, celle de la démocratie et de la rénovation profonde de la société française à l’aune des valeurs du mouvement démocrate.

Franck Bourbon, pour la liste Vitamine-D.

le site de la campagne: ici.

Enfin! les photos sont disponibles!

Vieux Lyon

Certaines personnes attendaient ça avec impatience… The Gallery est ouverte! Elle regroupe tout un tas de photos que je voulais partager avec vous. Vous pouvez même vous inscrire et uploader vos propres photos.
Enjoy!
The Gallery: http://www.unimaru.fr/gallery/

MoDem déconnecté

C’est fait, le MoDem est divisé à Lyon. Certaines têtes de liste de la liste de Christophe Geourjon que j’avais soutenu lors des primaires se sont ralliées à la liste Perben/Millonistes, d’autres sont allées chercher bonheur à gauche, auprès de Gérard Collomb. Les nouveaux MoDem derrières Eric Lafond se frottent les mains et attendent l’aval de François Bayrou pour lancer leur liste « plan B » indépendante. Des centristes, il y en aura partout, mais en ordre bien dispersé.

J’avais pris du recul par rapport à la campagne depuis que la position n’était pas claire. J’étais très réservé.  Je n’étais pas ravi à l’idée d’une alliance avec la droite à Lyon, en raison de la présence des millonistes sur la même liste.

J’ai été outré par l’attitude de certains médias et blogs, insultant très clairement Marc Augoyard ou Quentin Thevenon, qui sont des amis, et qui ne méritent pas ce traitement. C’est un manque de respect politique qui est, je trouve, très loin d’un objectif de « politique autrement », pourtant argument principal du MoDem nouveau.

J’attends à présent de voir l’évolution des choses, même si j’ai mon idée bien arrêtée de mon positionnement.

Je déplore enfin le manque de réactivité de François Bayrou.