Un article sur Paris ? Encore ? Et bien non, en réalité, il sera sur Lyon ! Je n’avais pas écrit sur ce blog depuis le dernier article, poème de détresse adressé à Paris. Depuis, les choses ont bien évolué, et je suis de nouveau Lyonnais. Après quelques mois, je peux maintenant tirer un bilan de ce départ. Tel un ancien fumeur de cigarettes, je peux enfin constater les bienfaits d’un tel choix, bien que, ne nous mentons pas, ce fut l’un des plus compliqués que j’ai eu à faire dans ma vie (avec l’hésitation entre Xbox 360 et PS3, et celle entre Bordeaux ou Médoc dans la cave à vin la semaine dernière). Listons donc ensemble (en fait c’est moi qui liste, mais j’aime bien vous inclure, ça vous fait sentir VIP de l’info, avouez-le !) ces avantages compétitifs de Lyon contre Paris. Aujourd’hui, le premier argument, de taille : le logement.

Paris, la belle Tu n’as jamais été un fantasme pour moi Mais je t’ai embrassée sans y réfléchir Je t’ai offert tout mon être, tout mon temps Nous ne sommes devenus qu’un.

J’ai rédigé pour le site Gosh.fr un papier à propos des Designer’s Days, qui se sont tenus du 31 mai au 4 juin dernier, à Paris et à Pantin. Pour ce faire, j’avais décidé de me concentrer uniquement sur un des 90 événements du parcours, une exposition dont la thématique avait titillé mon esprit : « Mixité » à l’Ecole Bleue. J’ai donc réalisé une interview des deux designers ayant encadré le projet des étudiants. Cela m’a permis aussi de leur demander leur avis sur la thématique choisie cette année par l’Association : Identité(s). « Parler d’identité(s), au pluriel, c’est admettre la complexité, les paradoxes, la richesse d’un individu, d’un objet, d’une marque. »